A B O U T

THE WORDS BETWEEN BARS-PAULINE PELSY-JOH

Biography

       Born in the countryside in France, she grew up intermittently between         Paris and an island in Brittany. Her parents are actors, theater                     directors and writers.

       At fifteen years old, she joined the Film studies Program at the High           school Honoré de Balzac (Paris). She will be the scriptwriter and                 director of the Film Diploma of her promotion.

       In 2007, she got a Master’s degree in Film & Philosophy studies at             the University Paris 7. Her thesis was entitled Twentynine Palms by             Bruno Dumont and the Metaphysics of the borderline. She also                   graduated with a Master in Screenwriting, Production and Directing             (Paris 1) and a Master in Comparative Literature at La Sorbonne                 (Paris 4). Her thesis was about the film adaptation of Wise Blood by           Flannery O’Connor by the director John Huston.

 

       In 2012, after graduating in American studies and Film studies at                 Smith College (MA, USA), she went on to teach French Literature               and French Cinema in a University in China, in Rizhao in the                       Shandong region.

       Back in Paris in 2013, she resumed her activities as Film director and         Film teacher in various organizations for a wide audience ranging 3 to         77 years old, in universities, private schools and social organizations.         She teaches until 2017 for the Junior Year Abroad Program of  Smith         College in Paris. Since 2019, she has been a lecturer in the Master             Documentary Cinema and Visual Anthropology at the University of             Nanterre (Paris 10).

       In 2018, she directed a documentary « The words between bars »               about inmates of the largest prison in Europe, Fleury-Mérogis near             Paris, who discover literature and poetry. It was distributed in French           theaters and award-winning in festivals.

       In 2020, she directed a collection of 4 documentaries (3x52’ & 1x75’)           in Chile and on Easter Island for the French television programs

       « Connaissances du Monde ».

       In 2021, she directed her first narrative short film about Alice, a 9                 year old girl, who lives in the countryside and is facing her parents’             divorce. She decides to leave home and go far away, in the sky,                 aboard a glider. To date « Over the sky » (20’) has won 19 Awards               and 41 Official Selection in festivals.

       She is currently writing feature films scripts and series bibles for                French and American productions.

Productions (selection)

After the experience of many short student films, she signed her first film produced at the age of twenty-two years old, "The Renaissance or the intermediate life " (Paramonti Productions, Cinécinéma productions, Forum des Images, 2009, 26 '), in winning a tender of Cinécinéma television channels on the theme "Paris, cinema and a place". In her film, she invites some directors such as Quentin Tarantino, Claude Chabrol and Michel Deville, to speak staged in a Parisian brasserie that they have chosen as the backdrop for their film.


In the United States, she directs five documentaries and a short fiction film, including "A New Chinese Woman" (28 '), which deals with the education and emancipation of Chinese women at the beginning of the 20th century who go through learning Mandarin and English languages. The final version of the film will be completed in China in 2013. For this film, it includes the support of the Yale University archives which lends images to her.


In 2014, Smith College in Paris and the Ministry of Women's Rights in France gave her carte blanche to design a website for the event "March 8 is all year." The bilingual site Quoi le féminisme ? / What's up with feminism brings hundreds of interviews she has conducted over several months of women and men of all ages and backgrounds who give their own definition of the word "feminism".


In 2018, the theatrical release of her documentary " Entre les barreaux les mots / The words between bars " (56 ') deals with detainees from Fleury-Mérogis, the largest prison in Europe, who discover literature and poetry. The film wins the Best Doc Award at the Mediterranean Film Festival and gets several other festival selections. The American platform Docademia distributes the film on the North American territory in universities and cultural places.

In 2019, her short film "The Seagulls Season", produced by Matsylie Productions, is selected by European Short Pitch of NISI MASA, an European Writing Residence in Sofia, Bulgaria and Brest, France. The screenplay also received the Best Screenplay Award at the Women In Film France Women's Writers' Lab 2016. 

In 2020, for the "Connaissances du monde" TV programs, she is going to film in Chile a collection of 4 documentaries : 3x52' and 1x75' which explores the cultural diversity of the country through its history and the ethnic minorities that compose it.

Between History, archeology and legend, "Myths and Legends Rapa Nui"(52') narrates with sequences in animation and motion design the mysteries of Easter Island told by the Native.

In the ethnographic tradition, "The Tapati Festival of Easter Island"(52') focuses on following the family of the Queen of the Year, their traditional and ritual activities, which promotes and transmits the Rapa Nui culture from generation to generation.

In a more political aim, "Arica:the Carnaval con la Fuerza del sol"(52') transcribes the annual carnival that shakes the border town with Peru where the Andean peoples like the Aymaras and Afro-descendants protest by dancing for the inclusion of ethnical minorities in the New constitution of the Pinera government.

 

Through the four corners of the territory and various Amerindian communities such as the Mapuche or the Huilliche, "Chile : land of weaving and crossbreeding" (75')traces the various traditional weaving techniques, their cosmogonic meanings and their expertise, by linking the intimacy of the characters to the history of the country.

        Parcours

 

        Née à la campagne en France, elle a grandi par intermittence entre            Paris et une île en Bretagne. Ses parents sont comédiens, metteurs            en scène et écrivains.

        À quinze ans, elle intègre la filière cinéma du lycée Honoré de                    Balzac (Paris). Elle occupera les postes de scénaristes et de                      réalisatrice pour le film du BAC de sa promotion.

        En 2007, elle obtient un Master d’Études cinématographiques et                philosophiques à l’Université Paris 7. Son mémoire s’intitule                        « Twentynine Palms de Bruno Dumont et la métaphysique de l’état-            limite ». Elle a ensuite obtenu un Master Pro en Scénario,                            Réalisation, Production (Paris 1) et un Master en Littérature                        comparée à La Sorbonne (Paris 4). Son mémoire portait sur                        « L’adaptation cinématographique de Wise Blood de Flannery                    O’Connor par le cinéaste John Huston ».

        En 2012, après avoir obtenu un Diplôme d’Études américaines et                cinématographiques à Smith College (MA, USA), elle part enseigner          la littérature et le cinéma français dans une université en Chine, à              Rizhao dans la région du Shandong.

        De retour à Paris en 2013, elle reprend ses activités de réalisatrice            et d’enseignante de cinéma dans diverses structures destinées à un          large public de 3 à 77 ans, dans des universités, des écoles privées            et des centres sociaux des quartiers populaires à Paris et sa                      banlieue. Elle enseigne jusqu’en 2017 pour le programme Junior                Year Abroad de Smith College à Paris. Depuis 2019, elle intervient              dans le Master Cinéma documentaire et Anthropologie visuelle de              l’Université de Nanterre (Paris 10).

        En 2018, elle réalise un documentaire « Entre les barreaux les                    mots » (56’) sur des détenu.e.s de la plus grande prison d’Europe,              Fleury-Mérogis près de Paris, qui découvrent la littérature et la                    poésie. Il est distribué dans les salles françaises, et primé dans les            festivals.

        En 2020, elle réalise une collection de 4 documentaires (3x52’ &                1x75’) au Chili et sur l’Ile de Pâques pour les programmes de la                  télévision « Connaissances du Monde ».

        En 2021, elle réalise un premier court métrage fiction dont le sujet              porte sur Alice, une petite fille de 9 ans qui vit à la campagne et fait            face au divorce de ses parents. Elle décide à son tour de quitter la              maison et de partir loin, dans le ciel, à bord d’un planeur. Jusqu’à                présent, « Les Planeurs » (20’) a remporté 19 Pris et 41 Sélections            officielles en festivals.

        Elle écrit actuellement des scénarios de longs métrages et des                    bibles de séries pour des productions françaises et américaines.

 

 

        Réalisations (sélection)

        Après l’expérience de nombreux courts métrages étudiants, elle                  signe son premier film produit à l’âge de vingt-deux ans, "La                        Renaissance ou la vie intermédiaire" (Paramonti Productions,                      Cinécinéma productions, Forum des Images, 2009, 26’), en                        remportant un appel d’offre des chaînes de télévision Cinécinéma              sur le thème « Paris, le cinéma et un lieu ».

        Dans ce film, elle convie dans la brasserie parisienne « La                          Renaissance » des cinéastes comme Quentin Tarantino, Claude                Chabrol et Michel Deville, à parler de leur propre mise en scène                  dans ce même lieu qu’ils avaient choisi comme décor de films.

 

        Aux Etats-Unis, elle réalise dans le cadre de ses études, cinq                     documentaires et une fiction courte, dont « A New Chinese Woman »         (28’). Ce film traite de l’éducation et l’émancipation des femmes                 chinoises au début du 20ème siècle, au travers de l’apprentissage             des langues mandarine et anglaise.

       La version définitive du film sera achevée en Chine en 2013. Pour ce         film, elle compte notamment sur le soutien des archives de Yale                 University, avec un prêt d’images.

       En 2014, Smith College Paris et le Ministère des Droits des Femmes         en France lui donnent carte blanche pour la conception d’un site web         à l’occasion de l’événement « le 8 mars c’est toute l’année ».

       Ce site bilingue "Quoi le féminisme ?  « What’s up with feminism »             regroupe une centaine d’interviews, qu’elle a menés sur plusieurs               mois, de femmes et d’hommes de tous âges et horizons, qui                       apportent leur propre définition au mot « féminisme ».

       En 2018, sort en salle son documentaire « Entre les barreaux les               mots » (56’) dont le sujet porte sur des détenu.e.s de Fleury-Mérogis,         la plus grande prison d’Europe qui découvrent, dans un cercle de               lecture à voix haute, la littérature et la poésie.

       Le film remporte le prix du Best Doc au Mediterranean Film Festival           et connaît plusieurs autres sélections en festivals. La plateforme                 américaine Docademia distribue le film sur le territoire nord-américain         dans des universités et lieux culturels.

 

       En 2019, son scénario de court métrage « La saison des mouettes »,         produit par Matsylie productions, est sélectionné par la résidence               d’écriture européenne de l’European Short Pitch de NISI MASA, qui a         lieu à Sofia en Bulgarie et à Brest en France. 

       Le scénario a également reçu le prix du meilleur scénario au                       Laboratoire des auteures de Women In Film France 2016. 

       En 2020, pour les programmes télévisés "Connaissances du monde",         elle part tourner au Chili une collection de 4 documentaires : 3x52' et         1x75', qui explorent la diversité culturelle du pays à travers son                   Histoire et les minorités ethniques qui le composent.

 

       Entre Histoire, archéologie et légendaire, "Mythes et Légendes Rapa         Nui"(52') met en récit avec des séquences animées les mystères de           l'Île de Pâques, contés par des habitants.

 

       Dans la tradition ethnographique, "Le Festival Tapati de l'Île de                   Pâques" (52') s'attache à suivre la famille de la reine de l'année, leurs         activités traditionnelles et rituelles, qui promeuvent et transmettent la         culture Rapa Nui de génération en génération.

 

       Dans une visée plus politique, "Arica : le Carnaval con la Fuerza del           sol" (52') met en lumière le carnaval annuel de cette ville frontalière             avec le Pérou, où les peuples andins comme les Aymaras et les Afro-         Descendants protestent par la danse et la musique pour une                       inclusion des minorités ethniques dans la nouvelle constitution du               gouvernement Pinera.

 

       À travers les quatre coins du territoire et différentes communautés               amérindiennes comme les Mapuches ou les Huilliches, "Le Chili : t             terre de tissage et de métissage" (75') retrace les diverses                           techniques de tissage traditionnelles, leurs significations                             cosmogoniques et leur savoir-faire, en liant l'intime des personnages         à l'Histoire du pays.